8/10Le Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 27/01/2005
Notre verdict : 8/10 - Les rats de pRATchett (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Un chat et des rats doués de paroles et d'intelligence. Voilà une idée de départ farfelue mais qui l'est beaucoup moins lorsque l'écrivain se nomme Terry Pratchett. L'auteur des Annales du Disque-Monde, oeuvres de fantasy truffées d'humour anglais et de situations rocambolesques, n'a plus rien à prouver et peut même se permettre de pasticher le célèbre conte du joueur de flûte d'Hamelin dans Le Fabuleux Maurice et ses rongeurs savants. Vous connaissez cette histoire, celle d'un village envahi par les rats appelant un joueur de flûte pour s'en débarrasser, joueur qui fit ensuite disparaître tous les enfants de ce village pour ne pas avoir été payé comme convenu. Un bien joli conte dont la tournure prend vite une direction différente sous le cerveau de Pratchett. Cette fois-ci, les rats sont intelligents et envahissent les cités avec l'accord du joueur de flûte sous une opération coordonnée par Maurice le chat savant. Mais le plan s'enraye au village de Bad Igoince où de terribles événements semblent s'y produire.

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants est un roman un peu à part puisqu'il ne fait pas partie des Annales du Disque-Monde mais se déroule pourtant dans cet espace. On y retrouve bien un fond mais dont la connaissance est tout à fait secondaire pour la compréhension générale du roman. C'est du Pratchett, il n'y a pas grand-chose à saisir hormis de rentrer dans son univers décalé. En fait, les seuls éléments fantaisistes proviennent des rats et du chat doués d'une compréhension humaine puisque les autres éléments sont tirés de contes, rendant l'atmosphère générale très Moyen-Âge. Pratchett ne change pas du tout au tout et conserve son sens de la narration ainsi que son humour si caractéristique.

Pourtant, on perçoit un déséquilibre entre l'histoire et le comique pur. L'humoriste anglais a préféré s'attacher à l'intrigue que sur l'humour et ce n'est pas peut-être pas plus mal. Le roman n'est pas tordant mais possède une réelle bonne humeur communicative. Pratchett conserve son sens de la dérision et quelques passages sont vraiment excellents (il faut voir le truc vert tout mou). On appréciera aussi les qualités comiques du chat et de Malicia, tous deux dans un genre bien différent. L'humour vient en fait en complément de l'histoire et n'est pas la cause première de l'écriture, fait répandu sur ses autres ouvrages. Ce roman est avant tout basé sur l'intrigue, parfaitement maîtrisée et captivante, délaissant le n'importe quoi habituel. Les rats sont les personnages principaux, on s'y attache et l'on en vient même à les apprécier, les doter d'intelligence et à oublier quelle vermine ils représentent en réalité. Seule une fin un peu longue pourrait être reprochée à cette belle histoire.

Le fabuleux Maurice et ses rongeurs savants est un très bon roman pour commencer à lire du Pratchett. L'univers du Disque-Monde y est abordé sans pour autant avoir besoin de le connaître afin de comprendre l'histoire. L'intrigue charme et l'on peut s'habituer en douceur au style et à l'humour de Pratchett. Par contre, les habitués de l'écrivain seront peut-être déçus par le manque significatif d'humour et de situations purement burlesques.

A découvrir
Laurent Kloetzer - Interview
Laurent Kloetzer - Interview
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview