9/10Ma vie-en-vrac

/ Critique - écrit par riffhifi, le 09/03/2008
Notre verdict : 9/10 - Faut-il s'adresser à Dieu ou à ses dessins ? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

La vie et l'œuvre de Gotlib sont plus intimement mêlés qu'on le croit souvent. Gilles Verlant lui donne la parole dans cette "autobiographie écrite par un tiers" passionnante.

Marcel Gotlib est un titan de la bande dessinée, un génie incontesté. D'ailleurs son nom dans son orthographe d'origine (Gottlieb) contient les mots "Dieu" et "Amour". On connaît sa Rubrique-à-brac, son Gai-Luron, son Pervers Pépère et son Hamster Jovial, on connaît son incontournable magazine « d'umour et de bandessinées » Fluide Glacial, mais que connaît-on de sa vie ?... Apparaissant fréquemment dans ses propres planches, Gotlib n'y révèle pourtant qu'en filigrane les évènements marquants de son existence. Gilles Verlant, en 2006, a pris l'initiative de lui donner la parole ainsi qu'à une bonne partie de ses amis et relations, afin de dresser un portrait de l'artiste et l'explication de ses rouages internes à travers les principaux événements de son existence. Sa jeunesse a été décrite de façon légèrement romancée dans J'existe je me suis rencontré, paru en 1993 : Ma vie-en-vrac y fait fréquemment allusion, et s'abstient généralement de trop développer les évènements déjà décrits dans ce premier livre. Dommage que celui-ci soit pratiquement introuvable aujourd'hui !

Présenté sous une forme originale et passionnante, le livre alterne les interventions (de Gotlib, sa femme Claudie, sa fille Ariane, sa sœur Liliane, le cinéaste et ex-Gotlib et Coluche sur le tournage du film
Gotlib et Coluche sur le tournage du film
"Les vécés étaient fermés de l'intérieur"
bédétiste Patrice Leconte, le co-fondateur de Fluide Glacial Jacques Diament, etc.), et les parties narratives ou explicatives, rédigées par Gilles Verlant pour retracer la chronologie et expliquer en détail certaines planches de Gotlib qui recèlent des allusions directes à sa vie ou sont en lien avec la période qu'il traversait à l'époque de leur réalisation. Le tout est émaillé de multiples notes de bas de page ajoutées par Gotlib par souci du détail (ou du gag). Gilles Verlant détaille également les raisons du succès, et explique en quoi Gotlib a révolutionné la bande dessinée d'humour dans les années 60-70, d'abord en relayant en France l'esprit du magazine Mad, pus en participant activement à l' "adultisation" de la bd avec L'écho des savanes et Fluide Glacial.

Si le titre Ma vie-en-vrac constitue manifestement une allusion à l'album Trucs-en-vrac (une compilation d'inédits des Dingodossiers et de la Rubrique-à-brac parue en 1989), on ne distingue pas pour autant un chamboulement révolutionnaire de l'ordre chronologique : le livre commence à la naissance de Gotlib et suit son évolution jusqu'à aujourd'hui, regroupant les différentes périodes en chapitres nommés avec soin : C'est complètement con la pop music, Héfigna hafagnagna hunfougnon... Le tout est richement illustré de dessins, pour la plupart issus des albums bien connus de l'exégète (mais pas que : on trouve également des hommages à Goscinny, pas mal de couvertures de Fluide Glacial, etc.), et de photos sorties dans certains cas de très vieux cartons.

Le travail documentaire est impressionnant, l'analyse de l'œuvre est pertinente, passionnante et jamais servile. On apprend avec plaisir la vie secrète de Pilote et Pif Magazine en croisant celle de Charlie Hebdo et de Métal Hurlant, puis celle de L'écho des Savanes et de Fluide Glacial. Que demander de plus à ce parfait complément d'étagère (vous savez bien, celle où vous avez déjà rangés les 6 tomes de la Rubrique-à-brac, les trois tomes de Rhaâ Lovely et même le DVD de la Coccinelle...) ?

A découvrir
Petit Nicolas (Le)
Petit Nicolas (Le)
Jean de Florette
Jean de Florette
Fortune de France
Fortune de France