8/10Veronika décide de mourir

/ Critique - écrit par Filipe, le 04/01/2004
Notre verdict : 8/10 - Rester et vivre malgré tout. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 1 minute(s) - laisser un commentaire

Le manteau au collet de velours
l'avant de la manche
portant des boutons d'os
et le chapeau rigide et sombre
avec le corps et le visage
se portent au devant de l'eau noire.
C'était l'heure où tu dévêtais
les peaux les plus fines
dans les campagnes les plus belles
toi qui t'en vas vers ton suicide.

Jean Follain


Le véritable courage n'est pas de partir, mais de rester et de vivre malgré tout. Sois comme la source qui déborde, et non comme l'étang qui contient toujours la même eau. Il ne reste plus qu'à attendre que cette charmante jeune femme, qui vient tout juste d'ingurgiter quatre boîtes de somnifères et qui dort donc très profondément, n'ouvre les yeux pour la première fois de sa vie. Une aventure formatrice et captivante, admirablement écrite et mise en scène par l'auteur de l'Alchimiste, pour qui rien en ce monde n'arrive par hasard.

A découvrir
Ravage
Ravage
Confessions d'un automate mangeur d'opium
Confessions d'un automate mangeur d'opium
Mémoire vagabonde
Mémoire vagabonde