8.5/10Trois petits pois

/ Critique - écrit par hiddenplace, le 29/10/2012
Notre verdict : 8.5/10 - Tous à pois ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - laisser un commentaire

Malgré son titre, l'album Trois petits pois n'en met en fait que deux en scène pendant la majeure partie du récit. Si vous souhaitez voir le troisième, il faudra rester patient car il n'apparaît qu'en fin de parcours, comme une cerise (verte) sur le gâteau, issue logique d'un périple rempli de découvertes et de frissons au raz des pâquerettes, des châtaignes et des champignons, avec un détour en hauteur pour mieux revenir plus bas que terre... là où les deux petits pois se sentiront enfin chez eux. Pour son premier album, l'illustratrice-graveuse Marine Rivoal nous invite donc, en compagnie de ce petit couple verdoyant, dans un microcosme luxuriant, un peu comme l'avaient fait Marjorie Pourchet dans Mon jardin ou Violetta Lòpiz dans Les poings sur les îles. L'occasion de rencontrer, surtout pour les tout petits, une nature surprenante et insoupçonnée, de fouiller des décors foisonnants en quête d'une faune et d'une flore vastes et insondables à échelle de petit pois, et d'effleurer avec simplicité le cycle du vivant.


Illustration de Marine Rivoal, issue de Trois petits pois, Rouergue 2012

Auteure du texte autant que des illustrations, Marine Rivoal ne s'encombre pas de fioritures et livre une écriture simple et directe qui cherche plutôt à accompagner son travail graphique d'orfèvre. A l'intention des tout petits, les phrases décrivent le voyage de deux petits pois partis en promenade dans un gigantesque (à leur échelle de petite graine) jardin, elles décrivent surtout les détails et les mouvements des deux héros et les endroits où le regard doit se porter. La linéarité de ce récit va de pair avec le circuit horizontal qu'ils empruntent, faisant ponctuellement un détour à la verticale pour caresser une pomme de pin dans la branche d'un arbre. Certains mots viennent étoffer le vocabulaire associé à la découverte et à l'observation : couleurs, formes, positions et directions. L'illustration, s'additionnant implicitement (comme un imagier) au texte écrit, vient ajouter d'autres termes précis, à enrichir avec l'adulte qui accompagne la lecture : les noms des fleurs, des plantes, des nombreux animaux croisés.


Illustration de Marine Rivoal, issue de Trois petits pois, Rouergue 2012

Vous l'aurez compris, la première richesse de l'album est surtout son cachet graphique, à la fois sa facture et l'univers représenté. La technique est assez peu répandue en littérature de jeunesse : Marine Rivoal use ici de sa spécialité, la gravure taille douce. Chaque double page est donc une estampe avec ses tons de gris sensibles et doux, rehaussée par une unique couleur : le vert pimpant des petits pois (et du texte). Comme si toute la nature, en dépit de sa force et de son invulnérabilité, s'éteignait discrètement au profit de ce jeune couple candide et coloré. Le procédé donne un consistance assez particulière à ces planches : les contrastes sont très forts, et nous révèlent un rendu et un trait assez inédits, et une personnalité graphique vraiment singulière. L'illustration offre donc un mélange de textures touffues et de lignes courbes et tranchées, façon papier découpé. L'illustratrice donne une formidable matière aux feuillages, à la pluie dense qui martèle les champignons, ou à la terre granuleuse où déambulent les protagonistes. Le jeu de transparence et d'opacité complexifie la structure des fleurs et des asperges sauvages, tandis que la douceur de l'estampe esquisse le pelage moelleux du gros chat noir ou le velouté des feuilles de laitue. Cette façon de représenter les décors tend quelque peu vers le documentaire, par le côté « vieilli » qu'offre la technique de la gravure, et la finesse et la luxuriance de cette nature sauvage ; mais on reste dans un graphisme résolument moderne, notamment par tous les petits détails amusants à déceler en fouillant chaque image, et surtout grâce à la trombine kawaii de ces petits pois plus proches du smiley que de la graine germée.

Plutôt à destination des tous petits, mais un régal pour les yeux de tous, Trois petits pois dévoile un univers foisonnant à explorer, à dévorer presque, en compagnie de deux personnages improbables en pleine découverte du monde. Les gravures à la fois graphiques et sensibles de Marine Rivoal, ainsi que son texte linéaire et accessible, mettent l'album à la portée d'un large public. Un premier recueil très prometteur qui donne envie de suivre le travail de l'auteure de très près.

A découvrir
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Princes d'Ambre (Les) - Tomes 1 à 10
Princes d'Ambre (Les)  - Tomes 1 à 10
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview