6/10Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites

/ Critique - écrit par valmont, le 18/07/2008
Notre verdict : 6/10 - Un père ressuscité : et si c'était vrai? (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Marc Lévy renoue avec le genre qui l'a fait connaître. Un roman à lire sur la plage.

Chaque année, Marc Lévy nous sort un nouveau best-seller qui atteint des records de vente. Il n'en est pas autrement cette année puisque son nouveau roman paru en mai, Toutes ces choses qu'on ne s'est pas dites, a déjà dépassé les 500 000 exemplaires. Est-il encore nécessaire de présenter l'auteur français le plus médiatisé ? Depuis son premier roman primé, Et si c'était vrai, celui-ci n'a cessé d'enchaîner les tops des ventes. Et comme si ses succès littéraires ne lui suffisaient pas, il a signé plusieurs adaptations cinématographiques de ses livres, à savoir Et si c'était vrai, et Mes amis mes amours actuellement à l'affiche. 2008 aura donc encore été une année bien remplie et fastueuse pour Marc Lévy.

Alors qu'elle se prépare à son mariage, Julia apprend la mort de son père, Anthony Walsh, homme distant avec qui elle n'a jamais rien partagé. Son mariage annulé à cause de l'enterrement, Julia n'a d'autre choix que de se consacrer à son travail de dessinatrice. C'est à ce moment que son père réapparait sous une forme tout à fait inattendue, ce qui va faire totalement basculer la vie de sa fille. Commence alors un voyage fantastique vers la vérité, le passé et l'amour.

Il est difficile de parler de ce roman sans trop en dire et sans dévoiler le cœur même de l'action. Marc Lévy renoue en effet avec le genre fantastique, ou plutôt ici d'anticipation, même si la fin du roman contredira un peu ce présumé. Nous sommes plutôt dans la continuité de Et si c'était vrai, à savoir le dialogue entre le réel et le fantastique. Il faut avouer que l'auteur maitrise assez  bien ce mélange de genres, sorte de comédie romantique fantastique. Du coup, on se laisse entraîner par l'histoire de cette femme dont la vie chavire à cause d'un événement littéralement extraordinaire et unique. Alors est-ce que sa vie chavire en bien ou mal, je ne peux le révéler, mais la tendance change au fil du roman. Les personnages secondaires sont plutôt amusants, comme le meilleur ami homo par exemple, même si on approche parfois la caricature. Le retour sur le passé de Julia est souvent assez barbant et fait du coup traîner l'intrigue. Cela donne l'impression que l'auteur a parfois juste cherché à faire du remplissage pour arriver à ses 500 pages. C'est dommage car l'action principale tient un bon rythme et nous accroche assez bien. La fin en happy end est un peu trop prévisible mais cela semble être la condition pour attirer les foules de lecteurs, on le regrette... On sera tout de même surpris par le petit twist final que nous réserve l'auteur.

Ce n'est donc pas le meilleur roman de Marc Lévy, mais ce n'est pas le moins bon non plus. On est contents qu'il retourne à ses sources et qu'il laisse de côté le faux roman historique. Attention toutefois à ne pas se faire avaler par la machine médiatique qui a tendance à pousser l'auteur à délayer son roman de pauses diégétiques qui n'apportent rien à l'action, et à nous fatiguer avec un monde tout rose et tout gentil. Les dialogues et les situations rocambolesques sont heureusement là pour remonter le niveau et nous divertir comme il se doit. Un roman à lire sur la plage.

A découvrir
1984
1984
Roue du temps (La)
Roue du temps (La)
Laurent Kloetzer - Interview
Laurent Kloetzer - Interview