Le salon du livre 2012

/ Actualité - écrit par OuRs256, le 30/03/2012

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Le salon du livre en 2012 avait deux invités d'honneur : le Japon et la ville de Moscou. Cette année, plus de 190 000 visiteurs ont arpenté les allées du Hall 1 du Parc des expositions situé à Porte de Versailles. De nombreux auteurs, de nombreux professionnels... Même si la ville invitée était Moscou, ce qui a donné sa couleur à cette édition 2012, c'est bel et bien son pays invité : le Japon. En bref, c'était l'occasion unique pour diffuser encore un peu plus la culture manga en France.

 

Le manga était à l'honneur puisque 3 mangaka étaient présents pour des séances de dédicaces et des conférences : Mari Yamazaki (Thermae Romae), Kunio Katô (La Maison en petits cubes) et Moto Hagio (Les Couleurs de Bilo). Il y avait aussi un "Espace manga" où étaient rassemblés tous les éditeurs ayant bien voulu faire le déplacement : les géants (Glénat, Kana, Pika, Ki-oon, Kurokawa, Tonkam, Akata...) et les plus petits (Taifu, Ototo, Sakka, nobi nobi, Fei...). On notait cependant quelques grands absents comme Panini ou encore Kazé manga qui manquaient énormément (ce qui est dommage vu le nombre de bons titres qui se trouvent dans leurs catalogues).


Petite pause Jésus et Bouddha.

Les stands proposés étaient plutôt inventifs. Pika proposait une partie complète dédiée à son nouveau service numérique avec des iPad pour pouvoir essayer un peu tout ça (les manga numériques sont disponibles pour un prix moindre que les versions papier !), un petit espace à thème pour présenter sa future collection estampillée Disney, une zone dédicace et quelques tomes en libre consultation. Le stand Kurokawa proposait un petit espace Jésus et Bouddha pour mettre ses deux saints (oh oh oh) à l'honneur. Kana proposait un stand complet dédié à Naruto avec quelques planches, des colorisations et une console pour tester le prochain jeu. Les autres éditeurs ne proposaient rien de spécial si ce n'est leurs nouveautés du mois sur le stand.


La schtroumpfette était là aussi pour la sortie du 30e album des Schtroumpfs.

Dans le salon à proprement parler, le Japon avait aussi une place de choix puisque l'on pouvait voir un pavillon complet qui lui était réservé en partenariat avec la librairie Gibert Joseph qui avait fait une sélection d’œuvres à l'occasion du salon. Avec ses nombreuses conférences (sur la scène des auteurs, il y en a même un qui a dit "au jour d'aujourd'hui", ce qui m'a choqué...) et ses nombreuses séances de dédicaces, les allées étaient très difficiles d'accès le dimanche et on avait parfois du mal à circuler.


Le pavillon japonais.

Une partie du salon était aussi réservée aux liseuses : Kindle et autres Kobo se donnaient la réplique et chaque constructeur essayait de vendre son produit comme meilleur que l'autre... J'ai d'ailleurs remarqué que le livre pour enfant prenait une importance grandissante dans l'industrie du livre. Là où le livre classique a tendance à se diriger vers la numérisation, c'est quelque chose d'impossible à imaginer dans le livre pour enfant. Que ce soit au niveau des livres en 3D ou même des livres d'images, les éditeurs rivalisent d'inventivité pour conquérir le cœur de nos petites têtes blondes !


Un magnifique livre en 3D avec des objets qui se déplient et se replient à chaque ouverture/fermeture.

L'édition 2012 du salon du livre était très réussie, que ce soit au niveau de la diversité des auteurs et des pays représentés, tout était là pour que le visiteur se sente à l'aise. Les conférences étaient plutôt intéressantes mais il fallait s'accrocher si jamais on voulait en faire plusieurs (niveau horaires surtout). Tout ce qu'on peut espérer, c'est le même niveau pour la prochaine édition en mars 2013 !


A découvrir
Parfum (Le)
Parfum (Le)
Ravage
Ravage
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview