6/10La Reine de Vendôme

/ Critique - écrit par weirdkorn, le 02/04/2005
Notre verdict : 6/10 - Quand on traîne à Vendôme... (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 1 réaction

Sortie en 2001, La Reine de Vendôme se compose de deux tomes et vient nous rappeler que la littérature française de fantasy peut être de qualité. Ecrit par Colin Marchika, statisticien dans la vie courante, ce roman raconte les luttes de pouvoir entre chevaliers et magiciens dans un monde rempli d'étranges créatures.

Voilà plus de deux cent ans de cela, un terrible démon apparut sur terre. Manitardès, magicien talentueux, réussit à le blesser avant de prendre la fuite pour prévenir du danger Sémiramis, la reine de Vendôme. Celle-ci fit envoyer ses deux meilleurs combattants afin de vaincre le mal : le chevalier Selles, homme à la volonté inébranlable et Jered Raque, magicien le plus puissant de son temps. Seul Raque survécut à cette bataille et voilà qu'aujourd'hui, il déclare la guerre à Sémiramis après s'être allié avec les Yankis, horribles monstres sanguinaires. Face à ce danger, la reine compte utiliser les qualités de Dan Eyr, fils magique de Manitardès, qu'elle vient d'appeler à sa cour.

Après ce résumé, un poil long et compliqué quoique incomplet, on voit tout de suite la richesse de l'histoire, provenant de sa structuration et de l'élaboration de ses personnages. En revanche, vous ne trouverez pas votre bonheur si vous attendez beaucoup d'action ainsi qu'un fourmillement de créatures inconnues. L'auteur n'a pas cherché à créer un monde extraordinaire où tout se passerait n'importe comment. Au contraire, il a parfaitement cadré l'histoire, s'attachant à quelques personnages et gardant toujours le contrôle total de son intrigue. On aurait d'ailleurs aimé qu'il se lâche un peu plus puisque cette dernière n'avance pas bien vite. En fait, plus qu'un roman de fantasy, on dirait un traité de relations internationales pour monde altéré. L'auteur a absolument pensé à tout mais à force de répéter que si untel fait ça cela donnera telle alliance et tel intérêt, notre attention commence à se perdre. Pour dire, tout le premier tome se passe à la cour de la reine et un peu plus d'action aurait été bienvenue en dehors des quelques flashbacks.

Seules ces longueurs causent du tort à une intrigue rapidement captivante. Les personnages sont bien conçus, le style est agréable et l'on aimerait à chaque page en découvrir toujours plus. Seulement, alors que l'auteur aime rappeler que la volonté est à la base de tout, on dirait qu'il en manque lui-même, laissant à la fin du roman un bon nombre d'interrogations. Comment font les non-magiciens pour vivre durant des siècles ? Quels sont les pouvoirs des Henkis ? Quelle est la véritable puissance de Sémiramis ? Au final, nous n'en savons toujours rien et c'est vraiment dommage. On a l'impression que l'auteur est paresseux devant chaque notion un peu nouvelle ou devant chaque action et qu'il préfère souvent utiliser des moyens détournés et plus simples afin de faire avancer les choses.

La Reine de Vendôme possède un très bon fond, de quoi faire un superbe film à la seule condition de ne pas adapter l'histoire telle quelle. Ce ne sont pas les personnages intéressants ou les rebondissements qui manquent, juste une intrigue qui pourrait se faire plus directe et exploiter à fond tout son potentiel. Si l'auteur réussit à corriger ces défauts pour son prochain roman, on pourrait avoir une très bonne surprise.

A découvrir
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Roue du temps (La)
Roue du temps (La)
Fortune de France
Fortune de France