8/10Psychotic reactions et autres carburateurs flingués

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 12/07/2003
Notre verdict : 8/10 - Lou Reed Versus Lester Bangs (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 2 réactions

Bon vous allez me dire, faire la critique d'un "livre" de 46 pages... de qui on se moque ? La question est bien légitime mais laissez-moi vous expliquer. Lou Reed par Lester Bangs "Comment je me suis castagné avec Lou Reed sans m'endormir une seule fois" est issu de "Psychotic Reactions & Autres Carburateurs Flingués", recueil paru en 96 chez Tristram. Ce bouquin (Psychotic Reactions...) est une compilation des oeuvres de Lester Bangs. Vient la deuxième question légitime : mais qui peut bien être Lester Bangs ? Lester Bangs est l'homme qui fit de la critique rock une littérature à part entière, celui qui lui donna ses lettres de noblesse. Né en 1949 (mais ça me direz-vous, on s'en tamponne un peu), Lester quitta la terre nourricière à 33 ans, le train de vie du bonhomme ayant quelque peu entamé sa longévité.

Donc Lester Bangs fut un grand critique rock. Commençant sa carrière encore adolescent pour le magazine Rolling Stone, Lester fut le pionner qui lança les compte-rendus de concert et fit de banales interviews des pugilats virils.
Or de toutes les rock stars sur lesquelles ce gentleman usa sa plume, Lou Reed fut celui qui suscitait chez Bangs le plus d'engouement. Et si par un hasard des plus malheureux, Lou Reed vous est également inconnu, je vous répondrais que ce grand monsieur du rock fonda le groupe Velvet Underground en 1960 sous l'égide d'Andy Warhol. Après quoi Lou Reed entame une carrière solo pour nous sortir bon gré mal gré une vingtaine d'albums jusqu'à nos jours.

Donc Lou Reed et Lester Bangs. Deux types ayant marqué l'histoire du rock&roll. Lou Reed en la vivant, Lester Bangs en l'écrivant. Or les deux dinosaures se vouèrent un étrange respect mêlé de mépris. Et forcément quand ils se rencontrent pour une interview, ça fait des étincelles. De cette sulfureuse alchimie est sorti un récit de 46 pages absolument tordant. Lou Reed et Bangs se vannant à n'en plus finir comme deux gros hiboux complètement asociaux, échanges de considérations pseudo-philosophiques, de modus operandi toxicomaniaques... un vrai bonheur.
Je ne résiste d'ailleurs pas au plaisir de vous en donner un petit passage. Passage où un ami de Lester décrit un Lou Reed dans une mauvaise passe. "Ton gars était là hier soir... Bon Dieu, il a l'air d'un insecte... ou de je ne sais quoi qu'on devrait placer en réanimation... presque plus de peau sur les os, et le peu de chair qu'il a pendouille, comme morte, il lance des regards perçants partout, il a le crâne rasé et il est tout blême sous ses épis, on dirait qu'il s'est fait implanter des plaques d'acier dans le crâne... Tout le monde était d'accord pour dire qu'on avait rien vu d'aussi bousillé. Et puis toutes les serveuses le détestent parce qu'il ne laisse jamais de pourboire."

Voilà. Plus trash, plus drôle, et bien mieux écrit qu'un Iggy Pop-I Need More, Lou Reed par Lester Bangs annonce un Psychotic Reactions... assez extraordinaire. Une lecture sur le monde du rock à dévorer pour tout mélomane averti.

A découvrir
I Need More
I Need More
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview
Mémoire vagabonde
Mémoire vagabonde