9/10Les Princes d'Ambre - Tomes 1 à 10

/ Critique - écrit par Guillaume (), le 30/12/2001
Notre verdict : 9/10 - Une référence (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 10 réactions

Réussir à partir d'une histoire d'amnésie à dériver peu à peu dans le fantastique complet, voilà le pari fou auquel Roger Zelazny s'est attelé lorsqu'il se lança dans la dorénavant mythique série des princes d'Ambre.
Carl Corey se réveille dans une clinique privée, complètement amnésique. Avant même que la moindre bribe de souvenirs ne lui revienne, son instinct prend le dessus. En trois temps, trois mouvements, il s'échappe et décide de se réfugier chez sa soeur Flora, alors même qu'elle est peut-être responsable de son internement...


Par la suite, tous les repères qui tendaient à nous démontrer que le roman se situait dans une époque moderne, contemporaine, se disloquent pour nous plonger peu à peu dans une science-fiction fantastique, résolument moderne.


Ainsi, on atteint la cité légendaire d'Ambre, le berceau de la réalité dont la Terre (telle que nous la connaissons) n'est qu'un reflet déformé. Le nombre de mondes potentiellement réels est infini. Tout ce qu'un Prince d'Ambre peu imaginer peut prendre substance dans une zone appelée Ombre. Dès lors les probabilités sont invraisemblables, les rencontres improbables... C'est l'aventure !


Non seulement Zelazny a su décrire un univers complet, doté de multiples facettes, mais il l'a aussi doté de personnages épiques, caractériels. La famille d'Ambre, sang noble par excellence, est sans cesse en train d'ourdir des complots afin de prendre le trône, laissé vacant à la suite de la disparition du roi Obéron. Les frères et soeurs n'ont aucune pitié, il n'hésitent pas à se tuer entre eux. De cette façon, le roman devient bien plus qu'un récit de batailles ou de découvertes, il prend une dimension intellectuelle par la présence d'intrigues politiques, amplifiées par des joueurs de hautes influences : la Marelle et le Logrus.


La série des princes d'Ambre (chez Denoël) est composée de 2 cycles. Le premier, le cycle de Corwin, est une excellente introduction à l'univers où vivent les ambriens : le prétexte de l'amnésie permet de mettre le lecteur sur un pied d'égalité avec Carl Corey. Tous deux sont, au départ, étranger au monde qui les attend. Par la suite, une fois sa véritable identité découverte, Carl (désormais Corwin) mettra toute une stratégie au point afin de prendre le trône vacant. Et au fil des cinq livres de ce cycle, il quittera progressivement ses ambitions personnelles et comprendra que l'intérêt d'Ambre passe avant toute chose.
Dans le cycle de Merlin, ce n'est plus Corwin qui nous sert de narrateur subjectif, mais son fils, Merlin, qui va être tiraillé par ses origines à la fois Ambrienne et Chaosienne. La Marelle et le Logrus ne lui laisseront pas de répit afin qu'il se décide à soutenir un camp. Ajoutons encore une fois une bonne dose de trahisons et de vengeances... et on comprend pourquoi le pauvre Merlin en voit de toutes les couleurs dans les 5 tomes du cycle.


Alors mon verdict est très simple : les princes d'Ambre est une oeuvre magistrale, peut-être pas pour son écriture, très libre, mais pour la dose d'imagination qu'elle implique. L'aventure est au rendez-vous, les temps morts sont rares, les pouvoirs mis en jeux inimaginables... que du bon !
Pour information, voici les noms des 10 ouvrages disponibles :

  • Les 9 princes d'Ambre.
  • Les fusils d'Avalon.
  • Le signe de la licorne.
  • La main d'Oberon.
  • Les cours du chaos.
  • Les atouts de la vengeance.
  • Le sang d'Ambre.
  • Le signe du chaos.
  • Chevalier des ombres.
  • Prince du Chaos.

A découvrir
Raja, le plus grand magicien du monde
Raja, le plus grand magicien du monde
Les fleurs de Tchernobyl : carnet de voyage en terre irradiée
Les fleurs de Tchernobyl : carnet de voyage en terre irradiée
Tête en l'air
Tête en l'air