ATTENTION : CONTENU RESERVE A UN PUBLIC AVERTI

Les images et textes à caractère érotique, pornographique ou violent contenus dans cette page peuvent choquer certaines sensibilités. En consultant cette page, vous attestez être majeur au regard de la loi française et vous prenez vos responsabilités par rapport à son contenu.

CONSULTER QUITTER

6.5/10La pâle heure sombre de la chair - Julie-Anne de Sée

/ Critique - écrit par C.Saffy, le 11/02/2013
Notre verdict : 6.5/10 - Ombre est lumière. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

C’est un petit livre singulier, plus une collection de textes avec un fil rouge que roman à proprement parler, ce fil étant la relation qui unit Julie – avatar de l’auteur ? – et Simon. Deux personnages habités par une passion charnelle et amoureuse très intense qui se déploie sous diverses formes littéraires que se propose de rehausser Xavier Duvet par plusieurs illustrations crayonnées au fil des pages.

L’ensemble ne manque pas de charme, et l’aspect foutraque ne nuit pas au livre de Julie-Anne De Sée, même si de nombreuses scories éclosent au fil des pages. Les illustrations de Xavier Duvet d’abord, purement anecdotiques et loin d’être représentatives du talent du dessinateur qui se contente de livrer ici des planches de qualité plutôt moyennes : on n’en est pas au niveau d'Elvifrance, loin s’en faut, mais on frôle parfois le niveau des fumetti érotiques à trois francs six sous.

Ensuite de nombreux « épisodes » auraient gagné à être raccourcis - la « lettre d’amour » du début, ampoulée et parfois très clichée, un travail d’écriture très surligné - ou au contraire approfondis (Simon vient voir Julie et s’envoie en l’air avec elle, alors que Rodrigue, le mari légitime trompé ouvertement va se branler dans les coussins du canapé par vengeance et puis c’est tout).

De fait, ce qui constitue sans doute le meilleur texte de La pâle heure sombre de la chair est celui qui emprunte la voie du fantastique et s’intitule « Rouge Baiser ». Julie-Anne De Sée y explore la fantasmatique des échanges de corps au cours d’une longue nouvelle de sang et de stupre, immédiatement suivie pour conclusion d’une variation sur la peur de la perte de l’être aimé et du couple éros/thanatos où le sexe conjure le pouvoir de la mort.

Curieux petit objet littéraire, La pâle heure sombre de la chair est un livre séduisant en dépit de petites choses dispensables qui alourdissent parfois sa portée.

A découvrir
I Need More
I Need More
Herbe bleue (L')
Herbe bleue (L')
Portrait de Dorian Gray (Le)
Portrait de Dorian Gray (Le)