5/10One Piece - À bas Gyanzack ! (Roman)

/ Critique - écrit par OuRs256, le 05/11/2012
Notre verdict : 5/10 - Adaptation qui tombe à l'eau (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

One Piece - À bas Gyanzack ! (Roman)
Oula, ça remonte ce graphisme !
Alors que Luffy, Zoro et Nami sont en train de mourir de faim à bord de leur petite barque, un monstre marin surgit et réduit leur embarcation en morceaux. Luffy finit par échouer sur une plage et lie connaissance avec une petite fille habillée d’une lourde armure : Medaka. Chez le grand-père de cette dernière, où Luffy retrouve Zoro, on leur explique que l’île est sous la coupe d’un terrible pirate du nom de Gyanzack qui a réquisitionné tous les habitants pour participer à une mystérieuse construction.

Tiré d'un OAV réalisé par le studio Production I.G. en 1998 (soit avant même le début de la série qui sera réalisée par Tôei), ce roman est donc l'adaptation... d'une adaptation ! Même si l'ennemi (Gyanzack) a été imaginé par Oda lui-même (mais si, les croquis sont dans le tome 5, allez voir !), le reste a été laissé aux petits soins du studio. C'est donc un titre un peu hybride qui se trouve entre nos mains...

Au niveau de l'écriture, on reste dans quelque chose de très simple. Ne vous attendez pas à des tournures littéraires ou à de jolies tournures tout en longueur que pourrait nous offrir la langue française. Ici, phrases simples, onomatopées et dialogues sont les mots d'ordre. D'ailleurs, je crois que sur les 150 pages qui composent l'ouvrage, on trouve difficilement un quart de narration. Pourtant, ce n'est pas si mal que ça quand on y réfléchit. C'est un ouvrage jeunesse, l'action doit être rapide, il y a pas mal de bruits et le dynamisme apporté par les dialogues fait que le tout se lit rapidement (moins de deux heures pour un lecteur rapide). Alors où est le problème ? Eh bien, celui qui a déjà vu l'OAV s'ennuie. Celui qui connaît bien la série s'ennuie aussi, d'ailleurs, il la connaît peut-être même mieux que l'auteur lui-même (celui qui écrit, pas Oda qui n'a rien à voir dans la mise en mots). En effet, ce dernier ne fait pas la moindre référence (comprenez externe à ce qui se passe dans l'OAV) à l'univers de la série. C'est un tantinet dommage quand on sait que, lorsque l'ouvrage a été écrit, la série avait déjà plus de deux ans... Ce genre de petit détail aurait pu augmenter grandement l'intérêt de cette adaptation en tout cas...

Alors oui, tout ce qui apparaît dans l'OAV est retranscrit mais il n'y a rien de plus, rien de moins. C'est un peu la rediffusion d'un épisode filler (épisode qui sert à remplir du temps d'antenne puisqu'il n'y a pas assez de matériau original pour continuer l'animé), on le regarde d'un oeil tout en faisant autre chose. Pour ma première expérience avec un "roman de manga", je dois avouer que je m'attendais à mieux, surtout quand ce même roman est estampillé One Piece (tout le monde sur ce site sait que je suis un gros fanboy quand il s'agit de One Piece)... Dommage...

A découvrir
Herbe bleue (L')
Herbe bleue (L')
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Journal de Kurt Cobain (Le)
Journal de Kurt Cobain (Le)