Avec Monsieur Chatouille, vous n'aurez plus jamais froid aux mains !

/ Article - écrit par Danorah, le 13/02/2008

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 48 réactions

Vous êtes plutôt du genre frileux ? On vous fait toujours remarquer avec un petit air de commisération que vous avez les mains comme des glaçons ? Votre entourage vous soupçonne d'être un être pas tout à fait humain rempli de sang de dragon ? (Les dragons ont le sang froid, comme tous les reptiles, c'est bien connu.) Ne cherchez plus, les sympathiques Monsieur Chatouille, Madame Bavarde et autres Monsieur Rigolo vont réaliser votre vœu le plus cher : grâce à eux, vous n'aurez plus jamais froid aux mains !

Vous avez peut-être déjà entendu parler du concept de « bouillotte magique », également appelée « bouillotte chimique ». Et vous avez très certainement déjà lu au moins un livre de la collection « Monsieur Madame », autrefois intitulée « Bonhomme ». Mais auriez-vous pu imaginer que des bouillottes magiques à l'effigie de ces petits personnages verraient un jour le jour ? Et bien sachez que ces objets fantastiques dont on n'aurait même pas osé rêver existent bel et bien, et qu'ils sont en vente en grande surface pour un prix modique compris entre 5 et 6 Euros. Cette idée rigolote et toute mimi a été concrétisée à l'occasion des 25 ans de la collection française des Monsieur Madame, en 2007. (Oui, sur Krinein on a parfois quelques trains de retard.)

Monsieur Chatouille liquéfié
Monsieur Chatouille liquéfié
Pour ceux qui ne seraient pas au courant, de quoi s'agit-il exactement ? C'est très simple. Les bouillottes magiques Monsieur Madame sont des petites poches de plastique en forme de Monsieur Madame, remplies d'une sorte de gel translucide dans lequel se balade un petit bâtonnet d'activation. Pressez ce bâtonnet, et ô miracle, le gel se solidifie, dégageant en même temps une douce chaleur qui décroît lentement jusqu'au refroidissement total, une petite demi-heure plus tard. N'est-ce pas tout simplement merveilleux ? Petit bémol cependant : pour pouvoir à nouveau utiliser la bouillotte, il faudra la faire bouillir quelques minutes dans une casserole remplie d'eau pour qu'elle retrouve sa consistance fluide et molle. Pas toujours très pratique si l'on n'a pas de plaque chauffante (ou de casserole, ou d'eau, ou de temps) sous la main.

Monsieur Chatouille solidifié
Monsieur Chatouille solidifié
Mais alors, c'est vraiment de la magie ?! Et bien, en fait, et à notre plus grand regret, nous sommes forcés d'avouer que non, pas vraiment. Pour tout vous dire, la bouillotte magique exploite le principe, très amusant mais parfaitement scientifico-terre-à-terre, de la surfusion. Ne fuyez pas, le phénomène peut être expliqué de manière très simple : en temps ordinaire, dans des conditions de température, pression et volume données, les lois de la physique font qu'un élément doit se trouver dans un état donné (liquide, solide ou gazeux). Seulement parfois, on peut l'obliger à rester dans un autre état que celui où il devrait être. Mais cette situation est très instable, et la moindre perturbation va ramener l'élément à son état normal ! (On parle ainsi d'état métastable.) C'est exactement ce qui se passe avec la bouillotte : on la fait bouillir pour l'amener dans des conditions où son contenu est liquide, puis lorsqu'elle refroidit, l'absence de la moindre poussière ou impureté au sein de l'enveloppe en plastique lui permet de rester « artificiellement » liquide. Mais la pression sur le bâtonnet activateur provoque une toute petite perturbation, suffisante pour que la substance retrouve son état normal : l'état solide. Ce changement d'état très rapide est également fortement exothermique. (Non, non, restez, ça veut juste dire que ça produit de la chaleur...) Et voilà d'où vient la douce chaleur qui inonde vos mains serrées autour de la bouillotte magique ! [Pour information, le phénomène de la surfusion est souvent illustré par la très célèbre histoire des chevaux du lac Ladoga, qui entrèrent dans un lac en surfusion (c'est-à-dire liquide alors que la température était négative) et furent emprisonnés dans la glace qui se forma alors brutalement.]

Cependant, si vous n'avez pas envie de vous encombrer de toutes ces considérations thermodynamiques finalement pas très passionnantes, voici une explication alternative : un jour où le soleil était particulièrement radieux, Monsieur Chatouille, qui aimait beaucoup les fleurs et les balades solitaires, se promenait dans son champ de coquelicots préféré. Au détour d'un épi de blé, il tomba nez à nez avec Madame Bavarde, qui manqua de le renverser, car l'étourdie ne regardait jamais où elle allait. Celle-ci, toute heureuse de s'être trouvé un compagnon à qui raconter ce qui lui passait par la tête, remarqua à peine que le malheureux avait toutes les peines du monde à démêler ses interminables bras que la bousculade avait quelque peu malmenés. Lorsque ceci fut fait, il s'immobilisa, de peur de provoquer un autre accident. Pendant ce temps, Madame Bavarde parlait, parlait, et semblait ne jamais vouloir s'arrêter. Le soleil brillait, brillait, et Monsieur Chatouille, qui n'osait toujours pas bouger, commençait à avoir très chaud. C'est dans cette situation, pétrifié et tout fumant, que les inventeurs de la bouillotte magique Monsieur Madame firent sa découverte, et mirent au point dans leurs laboratoires secrets ce que l'on sait.

Voilà. Maintenant vous savez tout sur ces merveilleuses petites bouillottes pour mains Monsieur Madame. Un vrai petit bonheur tout chaud, des frimousses adorables et souriantes (sauf celle de Monsieur Grincheux bien entendu)... bref, un gadget pas forcément très pratique dans les faits, mais absolument ravissant, et complètement irrésistible. Ne manquent plus qu'une douce couverture dans laquelle s'enrouler, un canapé ou un lit bien moelleux, et vous aurez tôt fait de sombrer dans les bras de Morphée, un sourire béat étalé sur les lèvres...

> La surfusion chez Wikipédia
> La bouillotte chimique expliquée par Jean Olbregts 

A découvrir
Journal de Kurt Cobain (Le)
Journal de Kurt Cobain (Le)
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview
Petit Nicolas (Le)
Petit Nicolas (Le)