8/10Le Journal de Kurt Cobain

/ Critique - écrit par Loic, le 20/12/2002
Notre verdict : 8/10 - Pillage de tombe (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 5 réactions

« Ne lis pas mon journal quand je serai parti »
C'est par ces mots que commence le journal de Kurt Cobain. Deux options s'offrent à nous : s'arrêter de lire ou continuer. Comme on a déjà payer les 19 euros, on va continuer de s'immiscer dans l'intimité du chanteur du plus grand groupe de rock des années 90, mais non sans un certain malaise. Ce livre regroupe la quasi-totalité des carnets intimes du leader de Nirvana, qui avait l'habitude de noter un peu tout ce qui lui passait par la tête. On retrouvera donc en vrac des poésies,des BDs, des paroles de chansons, des lettres non envoyées, des réflexions sur son groupe, sur l'industrie du disque, des critiques virulentes de la société américaine sexiste, raciste et homophobe... Ce livre couvre un large période de la vie de Cobain, de la naissance de Nirvana à un mois de son suicide.
L'un des principaux intérêts de ce livre est qu'au cours de la lecture nous assistons à la naissance du mythe a travers les yeux de son principal acteur. Il nous éclaire sur l'écriture de chansons qui deviendront de véritables hymnes pour toute une génération, sur la toxicomanie de Kurt et sur ses tendances suicidaires.
Certes, il y a bien quelques longueurs, quelques passages totalement inintéressants, mais ils ne sont pas trop nombreux. Mais, comme pour le style qui est souvent loin d'être digne de l'auteur de certaines chansons qui resteront a jamais dans l'histoire du rock, comment juger un livre qui n'a pas été écrit dans l'optique d'être lu ? On peut certes juger de l'intérêt des informations que nous donne ce livre, comme de la démarche de publier les écrits personnels du défunt, mais pas de ceux-ci. La note ci-dessus se rapporte uniquement à cet intérêt, et non au reste.
Une dernière petite précision, le livre ne comporte pas l'intégralité des carnets du chanteur. En effet, quelques uns ont été volés (Kurt écrit d'ailleurs un message à ceux qui l'ont « violé plus durement que vous ne pourrez l'imaginer »), et d'autres, plus compromettants, ont été « rangé avec soins » par Courtney Love, veuve du chanteur (on peut d'ailleurs remarquer qu'elle n'apparaît presque jamais dans le livre), et détentrice des droits des écrits de feu son mari. On aura peut être droit à un « Journal de Kurt Cobain 2 : Uncensored Version » pour noël prochain, quand la dame aura renégocié son contrat.

A découvrir
I Need More
I Need More
Le salon du livre et de la presse jeunesse 2010 ouvre ses portes...
Le salon du livre et de la presse jeunesse 2010 ouvre ses portes...
Ere du dragon (L')
Ere du dragon (L')