Interview de Charlotte Bousquet

/ Interview - écrit par Sylvain, le 21/04/2011

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire


DR.

Charlotte Bousquet fait partie de la nouvelle génération d'écrivains de SF et de fantastique français. En l'occurrence, Charlotte Bousquet est plus porté fantasy et fantastique que SF grandiloquente, avec une inspiration très rolistique. On lui doit d'ailleurs un roman spin-off du jeu de rôle C.O.P.S.

Et maintenant, place aux questions.

  • Mais au fait, qui êtes-vous vraiment ?

Une zombie le matin et une super-héroïne à partir de midi. Le soir ? Mystère !...

  • Quelle est votre dernière œuvre ?

Nuit tatouée, aux éditions de l'Archipel, le premier tome d'un cycle young adults. Mais je triche, il ne sort qu'à l'automne! Mon dernier roman publié est Llorona on The rocks, aux éditions Argemmios.

  • Est-ce que la gestation a été difficile ?

Cela dépend à chaque fois du roman. Llorona s'est écrit très rapidement, sans heurts. Avec Nuit tatouée, peut-être parce que le roman "ouvre" un monde, cela a été plus difficile.

  • Dans quelle ambiance et dans quel lieu faut-il vous lire ? Avec quelle musique ?

Pour Llorona, il y a une B.O. à la fin! Les plus courageux peuvent la suivre "pas à pas" et tester Brujeria. Pour Nuit tatouée, il n'y a pas de B.O. mais j'ai écrit la plupart des scènes d'actions en écoutant Angelizer, un très bon death métal. Pour Cytheriae, j'ai mis en ligne des boîtes à musique à écouter sur ce lien : http://archipeldesnuminees.blogspot.com/, sinon, les Chants d'Est de Sonia Wider-Atherton font très bien l'affaire.

  • Un livre de quelqu'un d'autre qui vous a plu ? Pourquoi ?

Lame de corsaire, de Nicolas Clluzeau. Le dernier roman que j'ai lu : un huis-clos dans un navire, au 18ème siècle. Rythme enlevés, langue jubilatoire, personnages attachants et ce qui faut de tension pour dévorer ce roman d'une traite!

  • Une chose qui vous énerve ?

Le cynisme facile.

  • Une chose à rajouter ?

Ce qui me met de bonne humeur le matin : un café très noir.

Je remercie chaleureusement Charlotte Bousquet pour toutes ces réponses.

A découvrir
Neuromancien
Neuromancien
Jeu de la possession (Le)
Jeu de la possession (Le)
Confessions d'un automate mangeur d'opium
Confessions d'un automate mangeur d'opium