7/10I Need More

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 29/03/2003
Notre verdict : 7/10 - Lust For Life (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Qui ne connaît pas Iggy Pop, l'iguane, le dinosaure du rock aux veines éclatées ?

Iggy Pop, ancien leader des Stooges et maître d'une carrière solo absolument brillante, a traversé plus de trois décennies de sex, drugs and rock'n'roll et se permet de tenir encore la route, mené régulièrement sur le Vieux Monde pour quelques concerts explosifs. Car pour beaucoup de ces rescapés du rock, la critique, juste ou non, leur colle à la peau : les Rolling Stones, Jimmy Page, Ozzy Osborne, AC/DC sont encore là, et c'est bien ce qu'on leur reproche. Trop vieux, trop usés, trop de concessions, rien que du business. Et si un monsieur arrive à faire taire la gronde, c'est bien Jimmy Osterberg, alias Iggy Pop.

Sa carrière déjà bien avancée (nous sommes dans les années 90), Iggy se laisse convaincre par son amie Anne Wehrer de sortir un bouquin sur ses jours de rock star, les bons comme les mauvais. Le temps allant et suivant l'humeur élastique du bonhomme, ce fameux livre plus ou moins autobiographique voit le jour : Iggy Pop, I Need More - Les Stooges et autres histoires de ma vie. Pas vraiment emballé à l'idée de prendre la plume, Iggy se laisse aller à de longs monologues dirigés par Anne Wehrer, qui retranscrits noir sur blanc, vont former la moelle de I Need More.

168 pages donc de Iggy par Iggy, son enfance, ses débuts, les Stooges et un peu plus, soit des années 50 aux années 80. Il est clair que si vous ne connaissez pas du tout Iggy pop, I Need More risque de vous laisser de marbre. En revanche, si vous cadrez le bonhomme, si vous êtes un peu curieux et voyeur ou tout simplement si vous aimez le rock... I Need More a de grandes chances de vous emballer.

Sans atteindre le voyeurisme du Journal de Kurt Cobain, Iggy nous entraîne pour un petit voyage bien sympa, drôle et... allez soyons fous... assez émouvant. Rock attitude oblige, Mr Pop ne donne pas l'impression de faire un récit édulcoré de sa courte existence. La réalité du rock system vient se mêler joyeusement aux souvenirs d'enfance, entrecoupés de réflexions pseudo-philosophiques... pseudo-sérieuses. On a donc droit pêle-mêle à la drogue, ses trips connexes, good ou bad, les Stooges au jour le jour, la caravane de ses parents, les groupies vites enfilées backstage, les coups de blues, les filles fantasmées tout gamin, les hôtels à star, la relation avec le public, les amours de sa vie, Nico du Velvet, Esther, le plaisir d'être sur scène, et plein d'autres anecdotes désopilantes, crades, tristes... marrantes (ou comment hurler de rire dans un train bondé en lisant Iggy nous raconter comment il a échappé au service militaire).

Vite lu, pas prétentieux pour un sou, I Need More nous présente, sans s'enfoncer dans la banalité du quotidien ou dans l'auto-congratulation, l'homme qui se cache derrière l'étoile. Très agréable. Au fait, à quand la prochaine venue d'Iggy en France ?

A découvrir
Psychotic reactions et autres carburateurs flingués
Psychotic reactions et autres carburateurs flingués
Jimi Hendrix
Jimi Hendrix
Journal de Kurt Cobain (Le)
Journal de Kurt Cobain (Le)