8/10Harry Potter et l'Ordre du Phénix

/ Critique - écrit par Sylvain, le 01/07/2003
Notre verdict : 8/10 - Pour les fans (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 4 minute(s) - 5 réactions

Il y a presque deux semaines sortait le tome 5 des aventures d'Harry Potter : Harry Potter et l'ordre du phénix après une campagne marketing bien huilée.
Après deux semaines de ventes forcenées, déja plusieurs millions d'exemplaires du livre ont été vendus, alors même que seule la version anglaise est sortie. Harry potter semble donc être le phénomène littéraire de l'année.
Prêt à tout pour satisfaire nos amis krineiniens, j'ai habilement subtilisé à un ami son exemplaire qu'il venait de finir de lire, et me suis plongé pendant le week end pour voir si le livre est à la hauteur de son succès, et s'il est mieux (ou moins bien) que ses prédécesseurs.


Harry Potter est maintenant un grand gaillard...

Ce qui se dit à droite à gauche, c'est que ce livre nous présente un Harry Potter adolescent qui se pose des questions existentielles, qui se cherche, qui fait pas mal de bourdes...
Moi ce que je vois dans ce livre c'est un Harry Potter qui ne fait pas ses quinze ans, J.K Rowling m'a plutôt l'air de nous décrire un petit enfant gaté et pas bien futé qu'un adolescent malin qui de temps en temps fait sa petite crise.
Je trouve quand même qu'il y a un peu d'abus, le personnage de Harry Potter devient de plus en plus creux et l'aspect psychologique est particulièrement absent du bouquin. On peut ainsi lire de nombreux passages où il est question de la mort de Cédric Diggory (tome précédent), mais l'impact de la mort de ce dernier n'est pas vraiment évoqué puisque Harry refuse toujours d'en parler et que J.K Rowling ne nous permet pas vraiment de partager les pensées de notre jeune héros.
Et je trouve qu'en faisant cela, elle est un petit peu dédaigneuse de son public, qui même s'il est enfantin, n'ai pas forcément idiot.

Harry Potter et ses amis à Poudlard

Ce qui est bien dans les tomes précédents de la saga Potter, c'est la galerie de personnages et le monde magique amusant et inquiétant parfois que l'auteur nous invite à découvrir.
Et bien pour cela aussi le livre est un semi échec. Les personnages les plus proches de Harry sont particulièrement caricaturaux et mal dégrossis : Hermione Granger la petite futée travailleuse, Ron Weasley le rouquin rigolo et gaffeur, Draco le petit méchant arrogant... Rien n'a été fait pour les améliorer depuis le premier tome, ce qui est quand même un peu dommage.
Pareil pour la description du monde, pas vraiment de nouveauté, ce qui pourrait paraître normal vu que les précédents tomes avaient posé le décor, mais bon, je crois qu'il aurait été amusant de rajouter de la vraie nouveauté un peu surprenante.
Le seul personnage qui s'en tire est pour moi Dumbledore, dont on comprend d'un seul coup qu'il est le vrai homme puissant du monde magique. C'est un peu la figure du patriarche protecteur pour Harry, à tel point qu'on ne comprend pas qu'il puisse y avoir du danger avec un tel magicien pour protéger Poudlard.
Quand j'y repense, Rogue s'en tire pas mal aussi...

Une intrigue palpitante

Ma plus grosse déception vient de la faiblesse de l'intrigue. On nous parle d'une arme d'une telle puissance que les pires choses vont arriver si les méchants s'en emparent, alors qu'on découvre un objet un peu ridicule qui vous fera rire, j'en fais le pari.
D'autre part, pour complexifier un peu l'intrigue (car vu les ventes il n'y a pas que des enfants qui lisent le livre), Rowling a rajouté un niveau dans la méchanceté : il y a les vrais durs, ceux qui sont vraiment méchants et puis il y a les gens qui sont avant tout des imbéciles, et qui à cause de leur bêtise sont un peu méchants, mais pas trop quand même... là aussi, j'ai bien rigolé.
Enfin, mon dernier mot sera sur la mort de ...... non, je ne spoilerai pas l'intrigue... mais je tiens quand même à dire que celui qui meurt est une personne proche de Potter, qui est un véritable héros, du moins en théorie tellement sa mort est rapide et mal décrite, en plus d'être ridicule.
A noter que la scène toute entière qui contient cette mort est d'un ridicule achevé et semble baclée.

Un style littéraire académique

Enfin, je trouve que le roman est mal écrit. Le style n'est pas très clair et un peu pompeux, sans compter que le vocabulaire est plutôt pauvre, tout cela concourt à rendre la lecture assez désagréable.

Une conclusion qui conclut

En conclusion, je dirai que seuls les fans apprécieront vraiment ce tome de la saga d'Harry Potter, qui me semble être l'un des plus faibles de la série.
Peut-être que si le livre avait fait 200 pages pour la même intrigue il aurait été alors plus agréable à lire.
Enfin bref, un livre pour enfants qui en vaut bien un autre, mais pas qui surpasse tous les autres.

A découvrir
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview
Mort est mon métier (La)
Mort est mon métier (La)
Herbe bleue (L')
Herbe bleue (L')