4.5/10Ta gueule ! On tourne - Jade-Rose Parker

/ Critique - écrit par C.Saffy, le 04/11/2013
Notre verdict : 4.5/10 - Coupez ! On devrait la refaire. (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Quand une des comédiennes de LOL se met au roman, cela donne ça. Ni bon, ni mauvais, de l'eau tiède en somme.

De l’extérieur, le roman est éminemment sympathique, à commencer par son titre, marrant et sans complexes. Le pitch lui aussi fait envie. On nous promet une satire du monde du cinéma, un trio de losers rejetés de ce système en la personne de Karen, actrice qui court les cachets et les figu minables, Michel, le réalisateur-scénariste qui ne parvient à placer nulle part ses projets secrètement amoureux de la première, et François, l’ex-homme d’affaires un peu escroc capable de faire prendre des vessies pour des lanternes même au sceptique de ses interlocuteurs. Lassés de ne jamais voir leurs désirs artistiques ou professionnels se concrétiser, ils mettent au point un plan fou et désespéré pour arriver à leurs fins : capturer six grandes stars du cinéma et les obliger à tourner dans le film imaginé par Michel. Car Michel, s’il est un réalisateur malheureux a dans sa manche un atout formidable : il a hérité voici de nombreuses années d’une petite île perdue au milieu de l’océan, qui ne lui a pour le moment servi à rien. Le temps de bricoler quelques décors, monter l’enlèvement des stars lors d’une soirée huppée en comptant sur les talents d’actrice Karen, trouver un copain qui a son brevet de pilote et vogue la galère !

On le devine aisément, rien ne sera aussi simple, le parcours sera semé d’embûches, d’engueulades, de fous-rires, d’amours naissantes, d’inimitiés mais aussi de nouvelles amitiés et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes puisque tout se finira bien avec un triomphe pour le film tiré des aventures rocambolesques de toute cette petite bande. C’est l’écueil et pas des moindres du premier roman de l’actrice Jade-Rose Parker : tout y est sympa, mais globalement très prévisible. Comme ces bandes-annonces qui vous laissent deviner le film avant même de l’avoir visionné, ce Ta gueule ! On tourne ne s’autorise pas beaucoup de folies, ni de satire, c’est bon enfant et par là même trop gentil. Les personnages ne sont pas détestables, mais pas spécialement attachants non plus, les dialogues coulent tous seuls mais restent convenus. La plus grosse lacune du roman de Jade-Rose Parker tient beaucoup dans son manque de vraisemblance (un film entier tourné sur une île déserte à trois sans équipe technique derrière, un truc bricolé de A à Z qui marche du feu de dieu à sa sortie)  et un certain je-m’en-foutisme puisque l’auteur ne se donne même pas la peine de raconter quel est ce mystérieux film totalement génial que nos trois compères font tourner aux acteurs enrôlés de force, ou de donner des patronymes à ses personnages.

Si l’ensemble reste sympathique et se laisse lire, il y manque une étincelle et une implication qui permettrait au livre de s’imposer véritablement au lecteur. Même les portraits des « stars » sont trop anecdotiques et peu fouillés pour retenir l’attention, ce qui aurait sans doute sauvé l’ensemble…

A découvrir

Vous pouvez aussi découvrir d'autres excellents articles sur Krinein, comme celui-ci : Blue Öyster Cult, La carrière du mal - Interview de Matthieu Bollon et Aurélien Lemant