4.5/10La Gloire de l'Edankan

/ Critique - écrit par Sylvain, le 05/06/2006
Notre verdict : 4.5/10 - Trop de gloire... c'est pas la gloire (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

“L'éclat du Pendentif” est le premier opus d'une trilogie “La gloire de l'Edankan” écrit par Xavier de Brabois et qui a été édité aux éditions Publibook.
L'histoire commence simplement, Eldeflar vit au chateau du seigneur Dafur une vie quelconque et sans ambition. Tout va changer lorsque son tuteur Orufis va devoir honorer une ancienne promesse...
Un pitch connu ne signifie pas forcément que le livre sentira bon le déjà vu, c'est quand même pourtant le cas tant le mimétisme au modèle “Tolkieniste” se retrouve à toutes les pages, y compris dans des références plus ou moins directes. Ce mimétisme se retrouve aussi dans le style. Le style de Tolkien était souvent assez lourd, ici c'est parfois si marqué qu'il faut lire deux ou trois fois une phrase pour en comprendre le sens (entre le début et la fin on a le temps d'oublier le propos).
Le problème de l'écriture de ce livre est l'indifférenciation du style par rapport à l'action/le contexte. Ainsi tout est très détaillé : les descriptions de lieux, mais dans ce cas c'est plutôt une bonne chose, comme les actions les plus basiques, et là ça n'aide pas à comprendre ce qui se passe. De la même façon, le parti pris est d'utiliser un langage soutenu dans l'action/description comme dans les dialogues. Dans ce dernier cas cela prête à sourire car tous les protagonistes du livre ont la même façon “seigneuriale” de parler.

Ceci étant, une fois passé l'aspect technique, il faut s'intéresser au fond. L'histoire est certes convenu, mais le récit n'est pas dénué de bon coté, même si souvent on attendrait un peu plus de finesse dans la psychologie des personnages. Le style est lourd et emprunté mais le propos est celui d'un conte de fée plus que d'une épopée fantastique et constitue sans doute une très bonne lecture pour de jeunes lecteurs motivés (les autres attendront plus de “subversion” de la part des protagonistes).
Enfin, l'auteur nous décrit une histoire très humaine et pleine d'espoir pour les participants au récit, c'est bien !

Au final, je dirais surtout que si les idées sont là, la forme ne permet pas de tirer la quintessence du récit. A mon sens avec un effort de synthèse plus poussé, un texte plus concis et une meilleur adaptation de l'écriture au contexte, nous aurions été en présence d'un très bon livre de fantasy à la française...

A découvrir
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Apprenti assassin (L') - Tome 1 - L'assassin royal
Roue du temps (La)
Roue du temps (La)
Seigneur des anneaux (Le)
Seigneur des anneaux (Le)