8.5/10Fortune de France

/ Critique - écrit par Val Lazare, le 14/12/2002
Notre verdict : 8.5/10 - Vertudieu! ce livre est bon! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 2 réactions

Robert Merle est né en 1908 à Tabessa en Algérie. Une longue carrière universitaire (licence de philosophie, agrégation d'anglais, doctorat de lettres...une thèse sur Oscar Wilde...) lui laisse le temps de se consacrer à ses romans...
...Nous sommes en 1547. François Ier est mort depuis 2 ans et la malfortune s'abat sur le royaume de France. La famine et la peste ravagent villes et campagnes, jetant sur les routes, gueux, vagabonds et écorcheurs. L'Anglais est encore menaçant et nargue la Couronne du haut des murs de Calais. Couronne bien mal tenue par le querelleur Henri II. Mais la plaie de ce siècle, c'est la Réforme, le protestantisme...enfin, c'est ce qu'en disent les catholiques.
C'est l'époque où l'Eglise est toute-puissante et compte bien le rester. Or, de nombreux huguenots (protestants) se comptent parmi la noblesse. Le royaume va être mis à feu et à sang. Mais voilà qu'en Périgord vit Pierre, cadet du chevalier de Siorac, anobli pour hauts faits d'armes au service d'Henri II. Jean de Siorac est de la Réforme. Et en huguenot consciencieux, il envoie son fils cadet Pierre (héros de la saga) et son demi-frère Samson à Montpellier pour y faire leurs études.
Mais de nos deux drôles, Pierre a l'humeur aventureuse. Alors que catholiques et huguenots se disputent les villes du royaume, Pierre de Siorac, devenu docteur en médecine, et après avoir occis en loyal duel (enfin...) le baron de Fontenac, doit partir pour Paris afin d'y quérir la grâce du roi. Accompagné de son frère Samson et de son valet Miroul, Pierre de Siorac parcourt les routes de France, gaillard et paillard, triomphant des intrigues de cour et/ou amoureuses.
Arrivé à Paris, le jeune Siorac donnerait cher pour assister au mariage de la princesse Margot et d'Henri de Navarre...tiens au fait, la Saint Barthélemy n'est pas si loin.
Robert Merle est l'auteur de Fortune de France, double série de 6 volumes. La première série retrace les péripéties de Pierre de Siorac qui passera par un (mal)heureux hasard sur tous les événements marquants de 1547 à 1599. Dans la seconde, Siorac s'est retiré de la Cour et c'est son fils illégitime Pierre-Emmanuel de Siorac qui animera les 6 derniers tomes de ses aventures.
Attention, nous avons affaire à de la grande littérature. Tout d'abord, pour tous les mordus d'histoire, Fortune de France peint superbement la société française du 16ème siècle... roture, noblesse, clergé... tout y passe. Ensuite, que vous soyez féru de fantasy ou de romans plus classiques, aucun problème : Fortune de France est la fusion parfaite entre l'oeuvre de fiction et le roman historique (plus sérieux). Enfin, le verbe de Merle est vivant. Il n'est pas rare que vous éclatiez de rire au détour d'une page, l'emploi du vocabulaire façon 16ème est vraiment très amusant, de même des déboires amoureux de Siorac et de ses compagnons. Dans un autre registre, Merle prend un plaisir évident à nous décrire une foule de personnages (Coligny, Condé, le bâtard d'Angoulême etc...), qui, du plus vil au plus vertueux, sont toujours attachants et posent leur pierre sur l'édifice de l'histoire de France.

1 - Fortune de France
2 - En nos vertes années
3 - Paris ma bonne ville
4 - Le prince que voilà
5 - La violente amour
6 - La Pique du jour
7 - La volte des vertugadins
8 - L'Enfant-Roi
9 - Les Roses de la vie
10 - Le Lys et la Pourpre
11 - La Gloire et les Périls
12 - Complots et Cabales
A mon goût meilleur que les Rois Maudits, Fortune de France est une saga à lire ou à offrir, en tout cas passionnante.

A découvrir
Flammarion
Flammarion
Moustache (La)
Moustache (La)
Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré
Sur le bord de la rivière Piedra je me suis assise et j'ai pleuré