8.5/10L'Evangile selon Pilate

/ Critique - écrit par Danorah, le 08/06/2006
Notre verdict : 8.5/10 - Etrange et captivant (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 3 minute(s) - 3 réactions

Intelligent et original, L'Evangile selon Pilate interpelle le lecteur et l'enjoint à percevoir les fondements de la religion chrétienne sous un angle peu commun.

Pourquoi lire un livre ? Pour se divertir, ou pour faire travailler son imagination, pour s'évader de la réalité, ou pour réfléchir et se questionner. Parfois, tout cela est possible en même temps, grâce à un seul et même livre. Efficace, non ? Dans le rayon des livres multifonctions, intéressons-nous présentement à l'un de ses plus éminents représentants : L'Evangile selon Pilate.

Pourquoi un livre multifonctions ? Car il a la particularité de traiter un sujet délicat, celui de la religion, de manière romanesque, tout en soulevant des questions intelligentes et dignes du plus haut intérêt - que l'on soit croyant, athée, ou agnostique. Le livre se divise en deux parties inégales. Dans la première, un long prologue intitulé Confession d'un condamné à mort le soir de son arrestation, Jésus est placé en position de narrateur et se remémore l'écoulement de sa vie, depuis son enfance jusqu'à ce soir fatidique où il attend les soldats qui sont sur le point de venir l'arrêter. Sous sa plume se dessine un Christ profondément humain, empli de doutes et d'hésitations : est-il réellement l'élu qu'attend le peuple juif ? mérite-t-il tout le crédit qu'on lui accorde ?... E.-E. Schmitt n'hésite pas à réinterpréter à sa manière la vie de Jésus, et offre sur celle-ci un point de vue pertinent et, sous bien des aspects, séduisant.

La seconde partie prend pour narrateur Ponce Pilate, préfet de Judée. Témoin de la crucifixion de Jésus, il cherchera par tous les moyens à percer le mystère qui entoure la disparition du corps trois jours plus tard. A travers les lettres qu'il écrit à son frère, demeuré à Rome, le lecteur est invité à suivre une véritable enquête policière. Pilate est un homme pragmatique. Son devoir est de faire régner l'ordre en Judée, terre annexée par Rome, et nul ne connaît mieux que lui les tensions qui divisent et opposent les habitants de cette région. Conscient des enjeux politiques qui sous-tendent la mort et la rumeur de résurrection de Jésus, il tente donc par une démarche déductive de discerner à qui pourrait profiter la disparition du corps du supplicié. Mais chacune des pistes qu'il poursuit aboutit à une impasse : le corps de Jésus s'est bel et bien évaporé ! Et puis voilà que les témoignages se multiplient : Jésus serait vivant. Pilate, fidèle à ses principes, s'accroche à la raison : qui est l'imposteur qui se fait passer pour Jésus ? Là encore ses recherches seront vaines. Alors, Pilate perd pied, et peu à peu le doute, puis la foi, s'insinuent en lui. Voilà la trame de L'Evangile selon Pilate. Mais il serait réducteur de s'en tenir à cette vision triviale du récit. En effet, plus qu'une simple enquête policière sur fond mystico-biblique, c'est une véritable réflexion sur la foi que nous propose Eric-Emmanuel Schmitt. Le cheminement spirituel de Pilate invite à la réflexion ; les points de vue dont il fait part au destinataire de ses lettres (procédé quelque peu artificiel employé par E.-E. Schmitt, mais qui ne manque pas d'une certaine efficacité) sont judicieux et pleins de finesse.

Mais la particularité de ce livre réside dans son aspect romancé et vivant : les personnages qui constituent l'entourage de Pilate sont hauts en couleur et apportent chacun leur contribution au récit. Le personnage de Craterios, notamment, philosophe cynique, confère une certaine dimension comique mais aussi un point de vue décalé à la narration. Dommage toutefois que sa description frise parfois la caricature, et que ses propos soient quelque peu décrédibilisés par son attitude et ses manières pour le moins... grossières. On retiendra néanmoins cette capacité qu'a Eric-Emmanuel Schmitt à déceler et à mettre en exergue la part d'humanité qui réside dans des personnages souvent réduits à leur seule portée symbolique.

Intelligent et original, L'Evangile selon Pilate interpelle le lecteur et l'enjoint à percevoir les fondements de la religion chrétienne sous un angle peu commun - tout en gardant bien à l'esprit que l'aspect romanesque permet à l'auteur de prendre une certaine distance avec la réalité. Une lecture plaisante et qui donne largement matière à réfléchir, en somme. Probablement l'un des meilleurs romans de l'écrivain prolifique qu'est Eric-Emmanuel Schmitt.

A découvrir
1984
1984
Fortune de France
Fortune de France
Mathieu Gaborit - Interview
Mathieu Gaborit - Interview