9.5/10La Dimension des miracles

/ Critique - écrit par Levendis, le 21/01/2004
Notre verdict : 9.5/10 - Une véritable histoire de fou ! (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - laisser un commentaire

Que feriez si vous deviez recevoir un prix spécial, qui se trouve à l'autre bout de la galaxie, et que ce prix ait la faculté de parler et même de changer de forme ? Et surtout que feriez vous si par la même occasion vous étiez finalement coincé à l'autre bout de cette même galaxie, avec comble de malchance, un prédateur spécialement créé à votre intention à vos basques? Tout ces désagréments arrivent à un dénommé Tom Carmody, un américain moyen vivant à New York. Lui, qui n'avait rien demandé, accepte bien malgré lui ce cadeau (empoisonné !), et va connaître une série d'aventures des plus délirantes qui va l'amener à croiser toute une série de personnages hauts en couleur et d'univers décalés. En effet sur son chemin le pauvre homme va, tour à tour, croiser un dieu philosophe qui s'ennuie tout seul sur son monde, l'inventeur blasé du rectangle (fallait y penser !), un constructeur, distrait, de planètes qui se souvient d'une commande qu'il a fait pour un vieux type barbu il y a longtemps, une charmante famille de dinosaures parlant en plein crétacé, et aussi une ville intelligente, inquisitrice et très (trop même) prévenante avec ses habitants qui pour la peine se sont barrés.

L'intrigue, il faut bien le dire, part ici dans tous les sens, et Robert Sheckley, virtuose des dialogues alambiqués et hilarants, nous entraîne (sans temps mort) dans un monde où l'absurdité est maitre, où chaque situation améne les protagonistes dans des disgressions renversantes, et même on peut voir que le plus loufoque passe aisément pour le plus censé. Le héros quant à lui se sort, par exemple, de situations inextricables par des pirouettes narratives dignes des meilleurs nanars de sf, où le tout est emballé par des explications pseudo-logiques faussement sérieuses et pince sans rire. Les aphorismes hilarants pleuvent ( un administrateur parlant de son travail : « la stupidité dans le mauvais exercice de nos fonctions est notre forme à nous d'erreur religieuse » p33), les critiques assassines sur l'american way of life aussi, ainsi que sur les religions en général. Sheckley, trés acerbe, se sert à merveille des personnages venus « d ailleurs » pour se moquer de ses compatriote, et des humains en général (sur ce cas le « Prix parlant (et comment !) » de Carmody, véritable ressort comique irrésistible tout au long de l'histoire, amene le délire constamment).

En clair ceci est un régal à déguster pour ceux qui aiment le nonsense, l'humour parodique et décalé, dans la SF. A ne pas manquer, pour passer un moment inoubliable. Seul bémol : c'est trop court !
Voila un classique incontournable de la Science-fiction à découvrir au plus vite.

A découvrir
Neuromancien
Neuromancien
Laurent Kloetzer - Interview
Laurent Kloetzer - Interview
Jeu de la possession (Le)
Jeu de la possession (Le)