6/10Deception point

/ Critique - écrit par Kassad, le 05/04/2006
Notre verdict : 6/10 - Mediocrity Point (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 1 réaction

Je dois être une des rares personnes sur la planète à avoir lu Deception Point sans être passé par la case Da Vinci Code, le tube mondial de Dan Brown. Il faut reconnaître que si Dan Brown n'a pas l'envergure littéraire d'une J.K. Rowling, il en a sûrement le génie marketing. Le sieur est en effet en phase de finition de la suite du Da Vinci Code. Ses éditeurs font patienter la foule qui piaffe en publiant d'anciens récits de leur nouvelle poule aux pages d'or. Voilà comment Anges et Démons et Deception Point sont récemments sortis en France. Mais foin du contexte, concentrons nous sur le texte...

Les scientifiques sont fantastiques : alors que le débat sur l'(in)efficacité de la NASA faisait rage entre les deux protagonistes à la présidence US, ils trouvent une météorite remplie de preuves d'une vie extra-terrestre. La découverte ne pouvait pas tomber mieux pour l'agence spatiale américaine. C'est justement trop beau pour être vrai. Mais voila : toutes les preuves semblent converger et attester de la réalité de cette trouvaille. Par qui et comment une telle supercherie a-t-elle put être mise en place ? Rachel Sexton, qui officie au NRO (National Reconaissance Office), flanquée d'une poignée de scientifiques/aventuriers mène l'enquête.

Comme le titre le laisse penser, le suspense de ce thriller politique tourne autour de la duperie, scientifique aussi bien que politique : qui essaye de faire avaler des couleuvres à qui et pourquoi ? A ce petit jeu du complot, Dan Brown s'en tire plutôt convenablement : tous les retournements de situation ne sont pas prévisibles à 100% (même si on sent venir la plupart de loin). Cependant le côté un peu trop "politiquement correct" dans la distribution des rôles entre les méchants et les gentils pourra en agacer plus d'un (dont moi). La construction du récit est sans grande originalité avec le nombre syndical de coups de théatres et faits d'armes (course-poursuite sur glacier antartique, combat au dessus d'une mer infestée de requins etc.). Il est à noter un parfum de techno-thriller, tout à fait dans la veine Tom Clanciesque avec toute la floppée des derniers gadgets de l'armée américaine (des fusils à boule de neige en passant par les skis sur chenilles) et le style littéraire qui l'accompagne (toute ressemblance avec un manuel technique bourré de chiffres n'est pas une coïncidence).

Deception Point porte en somme un bon titre pour qui pense y trouver le thriller du millénaire. Le travail est honnête et vous accompagnera avantageusement durant vos trajets en TGV (ça se lit très vite), de là à ce que vous vous en rappeliez trois mois plus tard, il y a un pas que je (et vous non plus) ne franchirai pas.

A découvrir
Herbe bleue (L')
Herbe bleue (L')
American tabloïd
American tabloïd
Ami retrouvé (L')
Ami retrouvé (L')