8/10L'Ami retrouvé

/ Critique - écrit par Filipe, le 24/02/2003
Notre verdict : 8/10 - Pour l'Histoire (Ecrivez votre critique)

Temps de lecture estimé de l'article : 2 minute(s) - 24 réactions

Fred Uhlman abandonna son pays d'origine, l'Allemagne devenue Nazie, pour Paris. Là, il se livra à des occupations aussi diverses les unes que les autres : la création d'un cinéma pour enfants, la vente de tableaux, du journalisme et même un peu de commerce de poissons tropicaux. Mais son voeu le plus cher était de devenir un peintre célèbre.

Puis il s'installa en Espagne et y rencontra la femme de sa vie, Diana, la fille de Sir Henry Page Croft, alors membre du Parlement anglais. Il finit donc par s'établir en Grande-Bretagne, sans connaître ni sa culture, ni sa langue, ni ses coutumes, et s'engagea à sa manière dans la Bataille d'Angleterre en faisant de sa résidence un foyer pour les réfugiés intellectuels. Il fut d'ailleurs arrêté puis exilé, et finalement libéré de l'île de Man.

L'Ami Retrouvé nous conte les aventures de Hans Schwarz, fils unique d'un honorable médecin juif. Il fréquente le lycée le plus renommé de la ville de Stuttgart.
L'arrivée d'un élève protestant de bonne famille va bouleverser sa triste vie d'adolescent, que la solitude accable, inexorablement...

Mais nous sommes en 1932, et un certain Adolf Hitler est sur le point de convaincre le peuple allemand du bien fondé de ses théories archaïques et antisémites.

Bien des oeuvres ont été consacrées à cette période la plus obscure de toute l'Histoire de l'Humanité. Une période où l'on abattait des populations entières pour en faire du savon ou des abat-jour pour ceux qui leur étaient supérieurs. Elles sauraient toutes retenir notre attention, bien entendu, de par l'importance qu'elles tiennent, dans ce souci obsédant, ce travail de mémoire dans lequel ces oeuvres viennent toutes s'insérer. Mais parmi toutes ces réalisations, L'Ami Retrouvé, qui n'est pas vraiment un roman à part entière, ni sûrement une nouvelle, tient une place à part. Et c'est avec une certaine grâce, une étonnante dextérité, que cet Allemand de naissance qu'est Fred Uhlman, qui a appris l'Anglais sur le terrain, parvient à nous conter une passionnante aventure, aussi tendrement sincère que rudement émouvante.

Une oeuvre d'à peine 100 pages qui dit plus, et plus clairement, que quantités de pavés littéraires réunis. Fred Uhlman étant peintre à l'origine, ce n'est pas un hasard si son oeuvre dégage par moments de véritables atmosphères et évoque à la fois couleurs et saveurs en tout genre. L'Ami Retrouvé est une fantastique leçon d'amitié, une leçon simple à l'extrême de savoir-vivre, destinée à tous les publics possibles et imaginables présents et à venir.

A découvrir
Part de l'autre (La)
Part de l'autre (La)
A la recherche de la Mandragore : Le druidisme pour les nuls
A la recherche de la Mandragore : Le druidisme pour les nuls
Inconnu à cette adresse
Inconnu à cette adresse